Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
ManuscritsBiologie • DES PARTIES FLUIDES ET CONTENUES, ESSENTIELLES A TOUT CORPS VIVANT
Navigation dans le document
|<  << Page : 11 >> >|
DES PARTIES FLUIDES ET CONTENUES, ESSENTIELLES A TOUT CORPS VIVANT
S’il est certain et bien constaté par l'observation que tout corps vivant 
offre essentiellement dans sa masse un assemblage de deux sortes de parties  : 
sçavoir de parties concrètes et contenantes et de parties fluides contenues ; 
nous allons voir qu'il est aussi de toute évidence que les fluides contenus, 
essentiels à tout corps vivans, sont nécessairement de plusieurs sortes, et 
qu'il en existe au moins de deux sortes particulières.
 

Nous verrons en effet que chaque corps vivant contient dans ses parties 
concrètes un ou plusieurs fluides visibles, renfermés dans des canaux 
particuliers ou dans diverses sortes de cavités. Ces fluides visibles ont été 
déjà suffisamment observés ou remarqués, pour que leur existence dans tout 
corps qui jouit de la vie, puisse exciter le moindre doute.
 

Mais nous verrons en outre que chaque corps vivant contient nécessairement des 
fluides invisibles, subtils, non renfermés dans des cavités propres et 
distinctes, ni dans des vaisseaux particuliers perceptibles ; que ces fluides 
invisibles pénètrent dans toutes ou dans certaines de ses parties, y 
acquièrent des modifications relatives à l'espèce de corps dont ils font 
partie, et que recevant eux-mêmes l'influence des fluides subtils des milieux 
environnans, c'est eux qui excitent et qui entretiennent dans l'individu qui les 
possède,  le mouvement organique ou vital, et par suite celui des fluides 
essentiels visibles. 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.