Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
MémoiresMémoire sur les cabinets d'histoire naturelle et particulièrement sur celui du jardin des plantes • Des diverses sortes de cabinets où l'on rassemble des objets d'Histoire Naturelle
Navigation dans le document
|<  << Page : 2 >> >|
Des diverses sortes de cabinets où l'on rassemble des objets d'Histoire Naturelle
On est fondé à supposer que des motifs forts différents dans leur objet 
peuvent donner lieu à la formation d'une collection d'histoire naturelle ; car, 
bien des collections de ce genre diffèrent entre elles par leur ordre et leur 
composition d'une manière bien remarquable.
 

On voit, en effet, souvent des collections d'histoire naturelle dont l'objet, en 
quelque sorte, est de former spectacle et peut-être d'offrir une idée de la 
richesse et du luxe du propriétaire. Tout s'y montre dans l'état et dans 
l'ordre les plus convenables pour la décoration et l'agrément. On n'y met en 
évidence que les objets bien décorés ou d'une forme agréable. On les range 
symétriquement, et on forme partout des contrastes propres à produire de 
l'effet. Les individus d'une même espèce sont répétés et souvent 
considérablement multipliés si par leur beauté, ils peuvent concourir à 
l'embellissement du cabinet. On va même jusqu'à mutiler les objets, lorsque 
par ce moyen on peut les rendre plus propres à flatter la vue, ce que prouve le 
détestable usage de dépouiller les coquilles. Dans ces sortes de collections 
on n'a nullement en vue les progrès de l'histoire naturelle ; aussi les objets 
n'y sont connus qu'empiriquement et sous des noms vulgaires ou barbares.
 

Or, je dis que les collections telles que celles que je viens de mentionner, ne 
sont utiles à rien ; qu'elles constituent de simples cabinet de curiosités, et 
non de vrais cabinets d'histoire naturelle avantageux aux progrès des sciences 
et propres à répandre des connaissances utiles. 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.