Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
MémoiresMémoire sur les cabinets d'histoire naturelle et particulièrement sur celui du jardin des plantes • CONCLUSION
Navigation dans le document
|<  << Page : 10 >> >|
CONCLUSION
Je me crois donc fondé à conclure que tout l'intérêt de la belle collection 
d'histoire naturelle du jardin des plantes consiste, non dans le grand nombre et 
l'accumulation des objets divers conservés dans ce cabinet, et encore moins 
dans l'ornement, la richesse, le goût et le bel arrangement des salles et des 
armoires ; mais essentiellement dans l'ordre méthodique ou systématique bien 
connu, selon lequel tous les objets de cette collection doivent être 
strictement distribués, et dans l'admission de la véritable nomenclature 
reçue des naturalistes.
 

En conséquence, je dis que pour rendre cet établissement national aussi utile 
qu’il peut l'être, il est de toute nécessité : 
 

1° D'attacher à ce cabinet un nombre suffisant de savans d'un mérite reconnu, 
en les chargeant spécialement, chacun d'une partie déterminée de la 
collection qu'il renferme, et en leur attribuant pour fonctions, d'abord les 
soins qu'exige la conservation des objets qui leur seront confiés ; ensuite le 
travail à faire pour que ces objets soient présentés dans l’ordre et sous 
des dénominations convenables au but de l'établissement ; enfin l'obligation 
de former chacun un catalogue précis de tous les objets du cabinet qui 
appartiennent à la partie d'histoire naturelle dont ils seront chargés, lequel 
sera rendu public par l'impression ;
 

2° Que le nombre de savans attaché au cabinet d'histoire naturelle ne soit pas 
moindre que six, et que ces savans soient distribués comme il a été dit 
ci-dessus ; 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.