Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresHydrogéologie • MEMOIRE Sur la matière du feu, considérée comme instrument chimique dans les analyses.
Navigation dans le document
|<  << Page : 189 >> >|
MEMOIRE Sur la matière du feu, considérée comme instrument chimique dans les analyses.
DANS le second de mes Mémoires de Physique et d’Histoire naturelle (p. 31), 
j’ai distingué les opérations des chimistes en deux sortes ; savoir : en 
opérations préparatoires des actes chimiques, lesquelles sont simplement 
mécaniques, et en opérations chimiques elles-mêmes, qui ne le sont pas 
uniquement.
 

Il me reste maintenant à examiner l’action des instrumens qu’emploient les 
chimistes dans leurs opérations, afin que cette action étant bien connue, les 
résultats des opérations chimiques puissent être appréciés et déterminés 
sans erreur.
 

Le principal des instrumens, qu’emploient les chimistes pour faire leurs 
analyses, c’est assurément la matière du feu qu’ils font agir dans 
l’état de calorique et dans celui d’imparfaite combinaison, 
c’est-à-dire, par la voie sèche et par la voie humide. Ce sera en 
conséquence cette matière que j’examinerai dans ce Mémoire, en me bornant 
à la considérer comme instrument chimique. 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.