Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresSystème des Animaux sans vertèbres • SUR LES FOSSILES
Navigation dans le document
|<  << Page : 403 >> >|
SUR LES FOSSILES
Je donne le nom de fossile, aux dépouilles des corps vivans, altérées par 
leur long séjour dans la terre ou sous les eaux, mais dont la forme et 
l'organisation sont encore reconnoissables.
 

Sous ce point de vue,  les os des animaux à vertèbres et les dépouilles des 
mollusques testacés, de quelques crustacés, de beaucoup de radiaires 
échinodermes, des polypes coralligènes et des parties ligneuses des 
végétaux, seront appelés fossiles, lorsqu'après avoir été long-temps 
enfouis dans la terre où ensevelis dans les eaux ils auront éprouvé une 
altération qui, en dénaturant leur substance, n'aura pas néanmoins détruit 
leur forme, leur figure, ni les traits particuliers de leur organisation. 
 

D'après cela lorsqu'une coquille, par les suites d'un long séjour dans la 
terre aura subi des altérations qui auront en partie dénaturé sa substance, 
sans détruire sa forme, cette coquille alors sera véritablement fossile.
 

Parmi les différens états d'altération dans lesquels on trouve les coquilles 
fossiles, le 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.