Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresRéfutation de la théorie pneumatique • ARTICLE II. De quelques causes qui ont empêché les physiciens du dernier siècle de poser partout des principes également fondés dans l'établissement de leur théorie
Navigation dans le document
|<  << Page : 15 >> >|
ARTICLE II. De quelques causes qui ont empêché les physiciens du dernier siècle de poser partout des principes également fondés dans l'établissement de leur théorie
999. IL est certain que les principes établis par les physiciens du dernier 
siècle ne sont pas tous dans le cas d'être conservés. Quelques uns furent 
nécessairement mal fondés, parce qu'il leur manquait, en les établissant, la 
connaissance d'un grand nombre de faits importans, découverts depuis par les 
physiciens modernes. Ce défaut a donc dû influer sur les conséquences qu'ils 
ont tirées pour expliquer les faits dont ils avaient connaissance, et les a mis 
dans le cas de commettre quelques erreurs.
 

1000. La principale erreur qu'aient commis les physiciens du dernier siècle, 
c'est qu'en pensant que l'air, dans la combustion forme un obstacle à 
l'expansion du feu, et par-là devient nécessaire à l’entretien de toute 
combustion, ils attribuaient cette faculté de l’air à son élasticité. 
Ensuite ils prétendaient que cette élasticité se perdait par le contact même 
du feu ; de maniere que si l'air qui environnait 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.