Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresRecherches sur les causes des principaux faits physiques • ARTICLE PREMIER. L'opacité des corps est due à la présence du feu fixé dont ils sont alors munis ; et se trouve toujours d'autant plus altérée, que ces mêmes corps contiennent plus d'eau dans la combinaison de leurs principes. Quelquefois elle n'est qu'apparente, ainsi que les couleurs de certains corps
Navigation dans le document
|<  << Page : 136 >> >|
ARTICLE PREMIER. L'opacité des corps est due à la présence du feu fixé dont ils sont alors munis ; et se trouve toujours d'autant plus altérée, que ces mêmes corps contiennent plus d'eau dans la combinaison de leurs principes. Quelquefois elle n'est qu'apparente, ainsi que les couleurs de certains corps
564. L'air, l'eau et la terre sont des substances tout-à-fait transparentes, 
lorsqu'elles sont chacune dans leur plus grand état de pureté [17, 26, 41]. On 
n'a jamais douté de ce que j'avance relativement à l'air et à l'eau ; et je 
suis persuadé que l'on conviendra aussi de ce principe par rapport à la terre, 
comme l'ont déjà fait d'habiles chymistes, lorsqu'on fera attention que la 
terre vitrifiable ou quartzeuse la plus pure, qu'on doit avec raison regarder 
comme l'élément terreux le moins altéré ou le moins modifié connu, est 
parfaitement transparente.
 

565. Si les trois sortes de matières que je viens de citer, sont transparentes 
par 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.