Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresRecherches sur les causes des principaux faits physiques • ARTICLE IV. Des causes de l'élévation de l'eau dans l'état de vapeurs, et de celles qui vaporisent certaines matières composées
Navigation dans le document
|<  << Page : 179 >> >|
ARTICLE IV. Des causes de l'élévation de l'eau dans l'état de vapeurs, et de celles qui vaporisent certaines matières composées
235. Il n'y a rien de léger dans la nature, dit Jean Rey : en effet, la 
pesanteur étant une suite de l'attraction, qui est une des qualités 
générales de la matière [10], aucun corps ne peut être léger. Cela étant 
ainsi, la qualité de volatils que l'on donne à certains corps qu'on observe 
s'élever dans l'air, dans certaines circonstances, ne dépend point d'une 
faculté qui soit propre à ces corps, mais n'est réellement qu'un effet dont 
nous nous proposons dans cet article, de rechercher les véritables causes, et 
sur tout d'examiner la manière dont elles agissent.
 

236. Si en effet aucun corps ne peut être léger [235], aucune matière n'a en 
elle-même la faculté de s'élever, c'est-à-dire, ne peut s'écarter du centre 
de la terre par une dualité qui lui soit propre : or, il suit de-là que 
lorsqu'une matière quelconque s'élève et monte dans l'air 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.