Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresSystème analytique des connaissances positives de l’homme • CHAPITRE PREMIER. Des corps inorganiques.
Navigation dans le document
|<  << Page : 100 >> >|
CHAPITRE PREMIER. Des corps inorganiques.
Les corps inorganiques ne sauraient offrir le phénomène de la vie, 
puisqu’ils ne possèdent aucune organisation intérieure ; mais ce sont eux 
qui fournissent tous les matériaux qui constituent les corps vivans ; la nature 
n’a donc pu former ces derniers qu’après eux. Ces corps inorganiques ne 
sont que des réunions ou de simples agrégats de molécules, soit essentielles, 
soit intégrantes. Leur masse est tantôt circonscrite par une forme 
déterminable, comme dans ceux qui sont concrets, et tantôt elle n’en offre 
aucune qui soit particulière, comme dans ceux qui sont formés de matières 
fluides, soit liquides, soit gazeuses.
 

Ces mêmes corps, de quelque nature, consistance et grandeur qu’ils soient, 
diffèrent essentiellement de ceux qui possèdent la vie :
 

1°. En ce qu’ils n’ont l’individualité spécifique que dans la molécule 
intégrante qui constitue leur espèce particulière ; les masses et les volumes 
que peuvent former molécules, par leur réu-[réunion] 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.