Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresHistoire naturelle des animaux sans vertèbres • SIXIÈME PARTIE. De la NATURE, ou de la puissance, en quelque sorte mécanique, qui a donné l’existence aux animaux, et qui les a faits nécessairement ce qu’ils sont
Navigation dans le document
|<  << Page : 304 >> >|
SIXIÈME PARTIE. De la NATURE, ou de la puissance, en quelque sorte mécanique, qui a donné l’existence aux animaux, et qui les a faits nécessairement ce qu’ils sont
IL importe maintenant de montrer qu’il existe des puissances particulières 
qui ne sont point des intelligences, qui ne sont pas même des êtres 
individuels, qui n’agissent que par nécessité, et qui ne peuvent faire autre 
chose que ce qu’elles font. Or, si, selon l’expression des naturalistes, les 
animaux font partie des productions de la nature ; voyons d’abord si ce 
qu’on nomme la nature ne serait pas une de ces puissances particulières dont 
je viens de parler. Nous examinerons ensuite ce que peut être cette puissance 
singulière, capable de donner l’existence à des êtres aussi admirables que 
ceux dont il s’agit.
 

Cependant, la première pensée qui se présente lorsque nous examinons cette 
question quelle est l’origine immédiate de l’existence des animaux ? Est 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.