Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresHistoire naturelle des animaux sans vertèbres • CHAPITRE III. Des caractères essentiels des végétaux
Navigation dans le document
|<  << Page : 81 >> >|
CHAPITRE III. Des caractères essentiels des végétaux
AFIN de connaître les animaux sous tous les rapports, nous avons entrepris de 
les comparer avec tous les autres corps de notre globe; et pour cela, 
considérant les animaux comme corps vivans, nous avons vu que les corps doués 
de la vie étaient, par leurs caractères généraux et leurs facultés propres, 
séparés des corps inorganiques par un intervalle considérable.
 

Ainsi, nous savons actuellement que, comme corps vivans, les animaux, même les 
plus imparfaits, ne peuvent être confondus avec les corps inorganiques ; et 
qu’aucun animal, quelqu’imparfait qu’il soit, quelque simple que soit son 
organisation ne fait nuance avec aucun des corps en qui le phénomène de la vie 
ne peut se produire.
 

Mais les animaux ne sont pas les seuls corps vivans qui existent, et l’on peut 
se convaincre qu’il s’en 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.