Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Théorie des probabilités indiquées dans les Calendriers
Navigation dans le document
|<  << Page : 75 >> >|
Théorie des probabilités indiquées dans les Calendriers
THEORIE des probabilités 
indiquées dans les Calendriers

L'atmosphère terrestre est une enveloppe fluide qui environne de toutes parts 
le globe que nous habitons, et qui est formée principalement de l'air 
atmosphérique. Cette enveloppe, qui a environ 15 à 18 lieues (6 à 8 
myriamêtres) d'épaisseur, depuis la surface de la terre au niveau des eaux 
marines, jusqu'à sa superficie liquide qui termine sa partie supérieure, est 
transparente, invisible et constituée par des fluides d'une ténuité extrême, 
élastiques et très-compressibles dont l'air est le plus remarquable.
 

Par l’effet de la pesanteur de ces fluides et de la compression qu'éprouvent 
les couches inférieures de l'enveloppe fluide que forme l’atmosphère, la 
densité de cette enveloppe est beaucoup plus grande près de la surface de la 
terre ; et cette densité va ensuite en diminuant progressivement vers la partie 
supérieure de l’atmosphère.
 

C'est seulement dans la région inferieure de l'atmosphère que se forment les 
nuages, et dans laquelle ils peuvent se soutenir, quoiqu'à des hauteurs qui 
varient selon certaines 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.