Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Sur la sécheresse de l'été de l'an VIII
Navigation dans le document
|<  << Page : 115 >> >|
Sur la sécheresse de l'été de l'an VIII
On remarque quelquefois dans nos climats que l'état de l'atmosphère pendant 
une durée assez considérable, reste avec une sorte d'opiniâtreté 
à-peu-près le même, c'est-à-dire sans variation notable.
 

Cet état soutenu de l'atmosphère, auquel on pourrait donner le nom d'état 
stationnaire, dure ordinairement environ cinquante jours, plus ou moins; mais il 
paraît ne pouvoir se prolonger au-delà de deux mois, parce que cette durée 
est plus que suffisante pour changer l'aspect du soleil d'une manière 
importante pour l'atmosphère, ce qui modifie les autres causes influentes.
 

Pendant que l'atmosphère est stationnaire, tous les points lunaires, même les 
plus influens, paroissent sans puissance, et l'effet opposé de certaines 
déclinaisons de la lune semble alors anéanti. 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.