Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Sur la nécessité d'étudier toutes les variations de l'atmosphère et leurs effets dans chaque couche
Navigation dans le document
|<  << Page : 174 >> >|
Sur la nécessité d'étudier toutes les variations de l'atmosphère et leurs effets dans chaque couche
traîna plus aussi loin de nouvelles particules du nuage par l'intérieur de 
l'entonnoir et de la queue ; alors cette queue s'est raccourcie par degrés, les 
particules de son extrémité inférieure continuant de remonter pour atteindre 
la hauteur où elles devoient rester en équilibre.
 

Cette explication s'accorde non-seulement avec les faits observés dans la 
trombe, mais en outre avec les vents inclinés qui s'échappent des nuages 
orageux et qui tourbillonnent plus ou moins à la surface de la terre.
 


Sur la nécessité d'étudier toutes les variations de l'atmosphère, et les 
effets de tous les mouvemens qui se produisent dans chacune de ses couches, afin 
d'assurer les progrès de la physique atmosphérique.
 


Ce n'est pas seulement pour l'avancement de la météorologie qu'il importe de 
bien étudier les variations de l'état de l'atmosphère, et de connoître les 
effets de chaque mouvement et de chaque changement que ses parties peuvent 
éprouver dans diverses circonstances ; c'est en outre pour assurer la solidité 
de tout principe quelconque sur l'atmosphère que cette connoissance est 
indispensable.
 

Si l'atmosphère en tout temps étoit immobile, stagnante, en équilibre et en 
repos dans ses parties, et si, dans la même couche atmosphérique, il y avoit 
par-tout et en tout temps 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.