Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Seconde Considération. Sur l'arrivée de la nouvelle Lune dans chaque mois de toute année quelconque
Navigation dans le document
|<  << Page : 90 >> >|
Seconde Considération. Sur l'arrivée de la nouvelle Lune dans chaque mois de toute année quelconque
parés dont ils rechercheront les causes, parce que, dans chaque temps, ils 
considéreront quelle est la disposition particulière des apsides et des nœuds 
dans lesquels ils se trouvent.
 


SECONDE CONSIDÉRATION

Sur l’arrivée de la nouvelle lune dans chaque mois météorologique de toute 
année quelconque.
 


La nouvelle lune de chaque mois ne tombe pas constamment à la même époque du 
mois : il y a à cet égard des variations qui embrassent l’étendue entière 
du mois, qui font que les lunaisons de tous les mois semblables ne sont pas 
correspondantes, et qu’il importe de ne pas négliger dans les études 
météorologiques.
 

Mais avant de nous en occuper, il ne sera pas inutile de nous arrêter un 
instant à la remarque suivante.
 

L’arrivée des nouvelles lunes dans le cours de chaque année se trouve 
jusqu’à un certain point réglée sur le cours apparent du soleil ; car dans 
chacun des mois de toute année quelconque, la nouvelle lune tombe constamment 
dans une des six coupes du champ des déclinaisons, et la nouvelle lune qui 
arrive dans telle de ces six coupes y tombe toujours dans le même mois, ou dans 
son voisinage ; ainsi :
 

Dans le premier mois d’hiver, la nouvelle
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.