Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Principe à ce sujet
Navigation dans le document
|<  << Page : 137 >> >|
Principe à ce sujet
France, et graduellement moindre dans ses régions méridionales.

Enfin, les grands abaissemens barométriques sont tous généralement plus 
considérables pendant le quartier d'hiver que pendant le quartier d'été.
 

Ces faits sont certains, et maintenant bien constatés par la correspondance 
météorologique que le MINISTRE DE L'INTÉRIEUR a établie en France.
 

Comme il est constant que les grands mouvemens du baromètre sont communs à 
toute la France, quoiqu'avec diversité d'étendue selon les différentes 
latitudes, il me paroît évident qu'ils tiennent à quelque cause ou influence 
générale qui les produit, et sur lesquels les localités n'opèrent que de 
simples modifications qu'on peut négliger dans la recherche du principe.
 

Détermination du principe.

Les grands abaissemens du baromètre, sauf ceux qui naissent quelquefois des 
grands vents de redondance, me paroissent être le résultat des grandes 
influences de la lune (Voyez dans l'Annuaire de l'an X, p. 134, l'aphorisme VIII 
; et dans celui-ci, l'aphorisme XXV) ; d'où il suit que les grandes 
élévations du mercure ne peuvent avoir lieu que dans les temps où les 
influences de cette planète sont foibles ou réellement nulles. Mais, à cette 
condition, il s'en joint une autre pour que les grandes 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.