Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Premiers apperçus sur les causes des saisons extraordinaires
Navigation dans le document
|<  << Page : 146 >> >|
Premiers apperçus sur les causes des saisons extraordinaires
Le champ de sa conjonction supérieure ; 
Celui de sa première quadrature ; 
Celui de sa conjonction inférieure ; 
Celui de sa deuxième quadrature.

Chaque champ commence deux mois et douze jours avant le point, et finit deux 
mois et douze jours après le point, ou à-peu-près.
 

Premiers apperçus sur les causes des saisons extraordinaires.

Discussion préliminaire. - Il est des connoissances, qui, par leur nature ou 
par celle des choses qui les concernent, semblent être tout-à-fait hors de la 
portée de l'homme. Cependant la limite entre ces connoissances et celles 
auxquelles il peut parvenir, n'est pas encore évidemment tracée ; et en effet, 
de temps en temps, on lui en voit acquérir certaines qui nous étonnent, parce 
qu'auparavant personne n'eût osé se flatter d'y atteindre.
 

Si les connoissances qu'on n'a jamais obtenues, quoiqu'on ait fait depuis 
long-temps de grands efforts pour les acquérir, ne sont pas pour cela 
démontrées impossibles, on doit à plus forte raison, espérer d'avoir des 
succès à l'égard de celles qu'on a négligé de rechercher, ou que l'on n'a 
poursuivies que par des moyens mal conçus.
 

Or, la recherche des causes physiques qui donnent lieu aux grandes variations de 
l’at- [atmosphère] 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.