Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Observations sur l'Ouragan du 31 juillet 1808, et sur un grand nuage tournant
Navigation dans le document
|<  << Page : 184 >> >|
Observations sur l'Ouragan du 31 juillet 1808, et sur un grand nuage tournant
OBSERVATIONS

Sur l'orage et l'ouragan du 31 juillet 1808 et sur un grand nuage tournant.


Le 31 juillet, vers six heures et demie du soir, le baromètre étant de 
plusieurs lignes au-dessous de son terme moyen, la chaleur ayant été 
considérable toute la journée, et le vent ayant jusqu'alors soufflé du 
sud-est, je m’occupois, dans un lieu bien à découvert, à observer les 
nuages orageux qui se trouvaient sur l'horizon. Le tonnerre se fasoit entendre 
dans quelques-uns de ces nuages, et au nord-ouest une nuée orageuse se fondait 
en pluie.
 

J'admirois, à l'égard des différens nuages qui s'offraient à ma vue, les 
formes singulières de la plupart de ces nuages, formes tellement particulières 
à la circonstance dans laquelle on se trouvait, que dans d'autres temps on n'en 
voit jamais de semblables.
 

Je remarquais sur-tout ces nuages singuliers que j'ai décrits dans mon 
annuaire, et que j'ai nommés nuages de tonnerre, parce qu'on ne les voit que 
dans les temps orageux, ou disposés à l'orage. Tous offraient constamment le 
même caractère, c'est-à-dire des déchiquetures profondes, variées, et en 
divers sens. D'un instant à l'autre, leur figure varioit, leurs entaillemens et 
leurs déchique- [déchiquetures] 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.