Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Observations détachées et diverses
Navigation dans le document
|<  << Page : 178 >> >|
Observations détachées et diverses
plus de la nature du vent régnant que de l'élévation du soleil sur l'horizon 
de ce lieu ”.
 

La température est quelquefois plus élevée en novembre ou décembre par un 
vent de sud ou de sud-ouest, qu'elle ne l'est en mai ou en juin par un vent de 
nord-est.
 

Je conclus que la théorie de la mesure des hauteurs par le baromètre, malgré 
l'exactitude des calculs sur lesquels elle se fonde, sera très-rarement dans le 
cas de pouvoir être appliquée avec succès ; et qu'elle ne pourra l'être que 
dans des temps parfaitement sereins, dans lesquels toutes les couches 
atmosphériques seront calmes, très-transparentes et parfaitement en équilibre 
dans leurs parties.
 

J'ajoute que tant que les physiciens négligeront l'étude des variations 
atmosphériques, et particulièrement celle des effets de chaque sorte de vent 
dans les différentes couches où ces courans s'introduisent, ils ne pourront 
tenir compte des changemens qui s'opèrent dans les densités, les 
températures, l'humidité, le poids, &c. des couches particulières qui auront 
reçu ces courans, et conséquemment que leurs calculs s'accorderont rarement 
avec la vérité qu'ils cherchent.
 

Observations détachées et diverses.

- Dans le semestre boréal du soleil, lorsqu'au lever de cet astre le temps se 
trouve tellement couvert qu'aucun de ses rayons ne 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.