Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • De la couche humide de la base de l'atmosphère, et de l'état de l'eau qui constitue l'humidité de cette couche
Navigation dans le document
|<  << Page : 155 >> >|
De la couche humide de la base de l'atmosphère, et de l'état de l'eau qui constitue l'humidité de cette couche
dites extraordinaires, est bien peu de chose ; car il y a bien d'autres études 
à faire relativement aux effets généraux de la position des apsides, par 
rapport aux syzygies et aux quadratures de la lune dans les divers temps de 
l'année. Ce seroit cependant déjà beaucoup, si ce premier apperçu avoit 
quelque fondement.
 

Si pour confirmer ce fondement, il faut, comme je l'ai dit tout à l'heure, une 
masse imposante de faits qui l'appuyent, il en faudra tout autant pour 
l'infirmer d'une manière définitive.
 

De la couche humide de la base de l'atmosphère, et de l'état de l'eau qui 
constitue l'humidité de cette couche.
 

Les vérités les plus simples et les plus claires, sont souvent celles qu'on 
découvre le plus tard, ou qui trouvent le plus de difficultés à s'établir, 
soit parce que l'attention de l'homme n'est pas suffisamment dirigée vers 
elles, soit parce qu'elle est préoccupée par quelque prévention, qui empêche 
qu'on ne les reconnoisse.
 

L'existence d'une couche humide qui occupe constamment la base de l'atmosphère, 
et qui varie, dans son épaisseur et dans la hauteur de sa limite, à raison des 
causes qui la modifient, est une de ces vérités qui n'ont jamais obtenu des 
savans l'attention qu'elles méritent ; et ensuite, la connoissance du véri- 
[véritable] 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.