Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Considérations relatives aux facultés oscillatoires de l'atmosphère
Navigation dans le document
|<  << Page : 96 >> >|
Considérations relatives aux facultés oscillatoires de l'atmosphère
CONSIDÉRATIONS
Relatives aux facultés oscillatoires de l'atmosphère, ainsi qu'à la 
possibilité d'en apprécier les effets.
 

Première Considération.

Les facultés oscillatoires de l'atmosphère sont ou doivent être 
généralement reconnues. Elles tiennent à la nature même ou à l'état des 
fluides atmosphériques qui, comme l'on sait, sont éminemment compressibles et 
élastiques.
 

En effet, par une suite de l'extrême compressibilité et de l'élasticité des 
fluides qui constituent l'atmosphère, aucun mouvement n'y peut être excité, 
sans qu'il s'y produise une oscillation quelconque, toujours proportionnée à 
la grandeur ou à l'étendue de ce mouvement.
 

Seconde Considération.

Les facultés oscillatoires de l'atmosphère n'augmentent ni ne diminuent en 
rien les influences que la lune et le soleil exercent sur cette enveloppe fluide 
du globe ; mais très-souvent elles modifient l'efficacité de ces influences, 
en donnant lieu, au moment de leur arrivée, à un état de l'atmosphère, qui 
tantôt est favorable à leur efficacité, et tantôt y est très-contraire. 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.