Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Circonstances propres à la formation des nuages
Navigation dans le document
|<  << Page : 126 >> >|
Circonstances propres à la formation des nuages
pérature basse de la couche inférieure, toute la région des météores 
transparente comme le reste de l'atmosphère ; et aussi très-souvent l'été, 
la même transparence générale a lieu par une température fort élevée de la 
couche inférieure.
 

Il suit de tout ce que je viens d'exposer, que jamais la transparence de 
l'atmosphère n'est troublée par des nuages, à moins que les proportions 
naturelles d'abaissement de température, depuis le bas de l'atmosphère 
jusqu'au sommet de la région des météores, ne soient quelque part dérangées 
par l'effet de quelque vent qui est venu les interrompre. Aussi toutes les fois 
que ces proportions se rétablissent, la transparence de l'atmosphère se 
rétablit également.
 

Lorsque j'ai pu appercevoir les causes de pareils dérangemens, je n'ai jamais 
manqué de trouver dans les effets produits, la confirmation du principe que je 
viens d'énoncer.
 

Circonstances propres à la formation des nuages.

Les circonstances propres à la formation des nuages résidant uniquement dans 
les dérangemens des proportions naturelles, des différences de température 
des couches atmosphériques de la région des météores, il paroît que ces 
dérangemens changent les points de saturation de l'air dans les couches où ils 
s'effectuent, et qu'ils occasionnent proportionnelle- [proportionnellement] 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.