Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Champ dans lequel j'ai varié les suppositions dont j'ai fait usage
Navigation dans le document
|<  << Page : 149 >> >|
Champ dans lequel j'ai varié les suppositions dont j'ai fait usage
de recherches, on ne sauroit concevoir combien j'ai tenté de suppositions 
différentes, et la plupart ont été successivement abandonnées, n'ayant pu 
soutenir long-temps l'examen des faits qui devoient faire juger de leur 
solidité. Je n'ai pas craint de me livrer à ces suppositions, et je ne 
craindrai pas de même d'en former d'autres sur les objets qui font encore le 
sujet de mes recherches ; parce que je sais que mon moyen pour les juger ne peut 
me laisser long-temps dans l'erreur ; enfin, parce que, si je suis assez heureux 
pour arriver à en former de solides, le même moyen suffisamment employé m'en 
montrera à la fin le fondement. Il n'y a pas d'autre route à suivre ; 
celle-là seule fera découvrir, à l'aide du temps et des recherches 
nécessaires, ce que nous avons tant d'intérêt de connoître en 
météorologie, s'il est dans l'ordre des choses possibles que nous arrivions à 
de pareilles connoissances.
 

Champ dans lequel j'ai varié les suppositions dont j'ai fait usage :

Voulant parvenir à la découverte des causes des grandes variations de notre 
atmosphère, et particulièrement de celles qui produisent, dans nos climats, 
des saisons extraordinaires, il m'a paru nécessaire de considérer, pour chaque 
saison que l'on a en vue,
 

1°. Dans quelle constitution, se trouve le périgée de la lune ;
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.