Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Causes du groupement des nuages
Navigation dans le document
|<  << Page : 126 >> >|
Causes du groupement des nuages
faut le matin, l'été, comme de huit à dix heures, regarder ceux qui sont du 
côté de l'occident ; parce qu'alors on verra leur face mamelonnée presqu'en 
entier, s'il s'en trouve de ce côté ou un peu vers le nord ; et l'après-midi, 
comme de quatre à six heures, on regardera les nuages groupés qui sont situés 
du côté de l'orient ou en tirant vers le sud-est, et l'on appercevra encore 
presqu'en entier leur face mamelonnée. En les observant dans les deux sens 
contraires à ceux que je viens d'indiquer, on verra la face des nuages 
groupés, qui n'est point tournée du côté du soleil, et on s'assurera que 
cette face, qui ne reçoit pas l'influence de la lumière directe, n'en éprouve 
point la modification à laquelle l'autre face est assujettie. Voilà les faits 
; maintenant je vais dire deux mots de la cause qui les produit.
 

Causes du groupement des nuages.

Dans l'observation d'un nuage bien groupé, je vois deux faits qui intéressent 
également, et dont je crois appercevoir les causes particulières.
 

Le premier est le gonflement graduel de la partie supérieure du nuage, et par 
conséquent l'élévation des vésicules brumeuses de cette partie du nuage 
au-dessus du niveau où elles se trouvoient en équilibre dans l'air, lorsque le 
nuage n'étoit pas groupé.
 

Le second est le mamelonnage singulier
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.