Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques • Annuaire, n° 4
Navigation dans le document
|<  << Page : 116 >> >|
Annuaire, n° 4
On y trouve sans développement ces deux vérités que l'on a négligé de 
prendre en considération, savoir :
 

1°. Que c'est principalement à la surface de la terre que la lumière du 
soleil forme et amasse le calorique qu'elle sait produire, c'est-à-dire, que 
c'est à la surface des corps qui la réfléchissent, que cette lumière directe 
peut uniquement donner lieu à la production de la chaleur ;
 

2°. Que, dans nos climats, la température de l'air d'un lieu déterminé 
dépend souvent plus de la nature du vent qui souffle que de l'élévation du 
soleil sur l'horison de ce lieu, dans quelque saison que l'on soit.
 

Annuaire, n° 4.

Ce numéro n'est pas tout-à-fait aussi intéressant que celui qui le précède, 
et ce n'est que dans sa seconde moitié qu'il offre plusieurs préceptes à 
conserver.
 

Dans les efforts que je tentois alors pour les probabilités, on voit que je 
n'avoit aucun guide solide, et qu'en un mot je marchois en aveugle. J'ai été 
long-temps de suite presque dans le même cas ; aussi ai-je senti et déclaré 
que de bonnes probabilités ne pouvoient être que le fruit d'un grand 
perfectionnement de la météorologie.
 

Dans le discours préliminaire, qui contient d'abord quelques réflexions 
superflues, 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.