Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresPhilosophie zoologique • CHAPITRE II. Importance de la considération des rapports.
Navigation dans le document
|<  << Page : 39 >> >|
CHAPITRE II. Importance de la considération des rapports.
 Parmi les corps vivans, on a donné le nom de rapport, entre deux objets 
considérés comparativement, à des traits d' analogie ou de ressemblance, pris 
dans l' ensemble ou la généralité de leurs parties, mais en attachant plus de 
valeur aux plus essentielles. Plus ces traits ont de conformité et d' étendue, 
plus les rapports entre les objets qui les offrent sont considérables. Ils 
indiquent une sorte de parenté entre les corps vivans qui sont dans ce cas, et 
font sentir la nécessité de les rapprocher dans nos distributions 
proportionnellement à la grandeur de leurs rapports. Quel changement les 
sciences naturelles n' ont-elles pas éprouvé dans leur marche et dans leurs 
progrès, depuis qu' on a commencé à donner une attention sérieuse à la 
considération des rapports, et surtout depuis que l' on a déterminé les vrais 
principes qui concernent ces rapports et leur valeur !
 

Avant ce changement, nos distributions  bota- [ botaniques]
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.