Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresMémoires de physique et d'histoire naturelle • SIXIÈME MÉMOIRE, Sur la matière du feu.
Navigation dans le document
|<  << Page : 131 >> >|
SIXIÈME MÉMOIRE, Sur la matière du feu.
139. Une matière particulière, fort remarquable par sa nature et par ses 
facultés propres, a été jusqu’à-présent l’écueil singulier contre 
lequel sont venus s’échouer toutes les recherches des physiciens et des 
chimistes pour la connaître. Les phénomènes nombreux auxquels elle donne 
lieu, sont si étonnans et si diversifiés qu’on n’a pu penser en effet, 
qu’elle puisse elle seule en être la cause. Nouveau Protée, cette matière 
singulière se montre à nous, dans diverses circonstances, sous tant de formes 
diverses, avec des qualités si variées et si étonnantes, enfin, dans des 
états si différens, que dans la plupart de ces états et de ces circonstances, 
on l’a constamment méconnue.
 

140. Cependant les physiciens voulant expliquer les faits nombreux et infiniment 
variés que sa présence occasionne dans les diverses circonstances où on 
l’observe, et n’ayant pu l’y reconnaître à cause des divers 
déguisemens, dans lesquels elle s’y rencontre ; on a été en quelque sorte 
forcé de créer par l’imagination autant de matières particulières, qu’il 
y a de modifications principales 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.