Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresMémoires de physique et d'histoire naturelle • PREMIER MÉMOIRE, Sur les molécules essentielles des composés, et sur l’invariabilité de leur forme et l’unité ou l’identité de leur nature.
Navigation dans le document
|<  << Page : 7 >> >|
PREMIER MÉMOIRE, Sur les molécules essentielles des composés, et sur l’invariabilité de leur forme et l’unité ou l’identité de leur nature.
1. Les conséquences que l’on peut tirer de l’observation des faits en 
physique ou en chimie, pourront toujours offrir des erreurs considérables, tant 
qu’on n’aura pas auparavant déterminé d’une manière claire et 
très-précise les bâses de raisonnement d’après lesquelles l’état de nos 
connoissances nous permet de partir.
 

Je vais essayer d’en présenter ici une des plus importantes, parce qu’elle 
doit avoir la plus grande influence sur les explications qu’on peut donner des 
faits que l’on observe; et parce que sa détermination contredit évidemment 
les principes d’une théorie très-connue, que je ne crois nullement fondée. 

 

En conséquence, fixer d’une manière positive, ce qu’on doit appeler 
molécule essentielle d’un composé; établir l’invariabilité de sa forme, 
tant que le composé qu’elle constitue subsiste dans son inté- [intégrité] 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.