Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresMémoires de physique et d'histoire naturelle • ARTICLE PREMIER. DU FEU ÉTHÉRÉ, ou du feu libre dans son état naturel.
Navigation dans le document
|<  << Page : 135 >> >|
ARTICLE PREMIER. DU FEU ÉTHÉRÉ, ou du feu libre dans son état naturel.
lequel ce feu libre, mais éloigné de son état naturel, s’étend et déploie 
tous les efforts dont il est capable pour recouvrer son état primitif.
 


ARTICLE PREMIER.
DU FEU ÉTHÉRÉ,
ou du feu libre dans son état naturel.

144. L’état naturel d’une matière quelle qu’elle soit, est celui qui est 
simplement le propre de son essence ; c’est-à-dire, celui qu’elle a 
lorsqu’elle n’est ni altérée, ni modifiée par aucune cause quelconque ; 
celui enfin qu’elle conserverait si aucune autre matière n’agissait sur 
elle, en un mot, si elle était seule dans la nature.
 

145. Le feu a, comme toute autre matière, un état qui est propre à son 
essence ;  état que je nomme son état naturel, et dans lequel il importe 
extrêmement de le considérer, si l’on veut se former une juste idée de 
cette substance, et ne pas lui attribuer, comme facultés essentielles, celles 
qu’elle acquiert dans ses différens états de modification.
 

Pour abréger et simplifier l'expression, j'ai donné au feu considéré dans 
son état naturel, le 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.