Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresMémoires de physique et d'histoire naturelle • ARTICLE PREMIER, Théorie des êtres vivans.
Navigation dans le document
|<  << Page : 249 >> >|
ARTICLE PREMIER, Théorie des êtres vivans.
L’une compose et forme ou répare sans cesse, la substance des êtres dont il 
s’agit ;
 

L’autre le détruit ou perpétuellement sur-tout dans les parties les moins 
solides.
 

Rien n’est donc plus important que de bien distinguer dans les êtres vivans, 
tout ce qui est le résultat du pouvoir de la vie ; d’avec ce qui est produit 
par la tendance continuelle de la nature. Cette considération offre un champ 
vaste à la méditation des savans, qu’il importe absolument de parcourir ; à 
cause des connaissances utiles qui en résulteront nécessairement.
 

Pour faire mieux sentir l’importance de cet objet, et parvenir à prouver que 
la cause essentielle de la formation des composés réside uniquement dans les 
facultés du mouvement organique dont jouissent les êtres doués de la vie, 
exposons rapidement la théorie relative à l’existence, à la conservation et 
à la multiplication successive de ces êtres.
 


ARTICLE PREMIER.

Théorie des êtres vivans.

316. Un être vivant est un corps naturel, organisé, composés de diverses 
sortes de parties qui agissent et réagissent les unes sur les autres, sont 
tenues plus ou moins en mouvement, soit par les suites même de leur action 
réciproque, soit par une 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.