Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
Articles de dictionnaireMétéorologie
Navigation dans le document
|<  << Page : 475 >> >|
prise, garda le silence, et continua ses études, ainsi que la publication de 
l'Annuaire.
 

Si, à Paris, où en général on pense si peu, et où les habitans, la plupart 
dupes de tromperies réciproques, ne s'occupent que de plaisirs, que de 
jouissances, et ne donnent leur plus grande attention qu'à l'avancement de leur 
fortune; si, dis-je, les intrigues de tout genre y établissent si adroitement 
et si fructueusement leur siège, il n'en est pas tout à fait de même dans les 
départemens de la France. Là, les hommes, moins cumulés, moins distraits, et 
même moins éloignés encore de la nature, jugent presque toujours plus 
sainement des choses qui ne tiennent point aux préjugés invétérés des temps 
anciens. Effectivement, l'entreprise d'une étude dé la météorologie, 
c'est-à-dire, de la recherche des causes qui donnent lieu à la production de 
ces météores si dangereux, si désastreux, particulièrement à la campagne, y 
reçut un accueil bien différent de celui qu'on lui fit à Paris. Aussi, de 
presque tous les points des départemens, l'auteur reçut une multitude de 
lettres qu'il conserve, lesquelles approuvoient et encourageoient son 
entreprise, et dont un grand nombre lui faisoient part de plusieurs avantages 
déjà retirés de l'attention donnée à certaines des probabilités de 
l'Annuaire. L'empressement à se procurer cet ouvrage devint tel, en effet, que, 
vers les derniers temps de sa publication, l'édition entière pour une année, 
étoit retenue et vendue avant qu'elle fût annoncée.
 

Cependant, à mesure que les numéros publiés de l'Annuaire devinrent plus 
nombreux ; que l'auteur, rectifiant graduellement sa marche, faisoit justice 
lui-même des suppositions que les faits lui montroient sans fondement, et 
parvenoit ainsi à donner plus de valeur à ses principes ; à Paris, 
l'opposition, craignant qu'il ne parvînt à faire quelque découverte 
importante, devint extrême ; elle mit tout en usage, remonta même jusqu'au 
chef du gouvernement, sut le circonvenir, et réussit à l'abuser sur la nature 
de l'objet qu'elle vouloit anéantir ; elle lui persuada que l'auteur, membre 
d'un corps généralement considéré, faisoit des almanachs, des prédictions, 
etc. ; etc. ; ce qui étoit évidemment inconvenable.
 

L'auteur de l’Annuaire fut averti par une personne qui s'intéressoit à lui 
particulièrement. Effectivement, il ne fut pas longtemps sans apprendre de la 
bouche même de celui qui gouvernoit alors, son mécontentement positif sur une 
entreprise qui n'avoit cependant d'autre objet qu'une étude des météores. 
Chose étrange, l'auteur, en tout soumis aux lois, n'écrivant point sur la 
politique, et ne s'occupant que 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.