Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques
Navigation dans le document
|<  << Page : 148 >> >|
ont avec celles de l’état de l’atmosphère, qu’on nomme 
météorologiquement état du ciel, et qui comprend les variations de 
transparence de l’atmosphère, tous les météores aqueux, &c. &c. Il faudroit 
aussi tâcher de se procurer des observations détaillées et nombreuses faites 
à la latitude opposée à celle de la France, ou au moins dans les mêmes 
parallèles, comme aux terres magellaniques ; et quant à la latitude propre de 
la France, il faudroit avoir des observations de différens points de la zone 
qu’elle forme, et sur-tout de ceux qui sont dans la longitude la plus opposée 
à la sienne.
 

Tout est encore à faire à cet égard ; tout est même à commencer ; car 
aucune tentative n'a été faite. L'objet cependant en vaut bien la peine, et 
aucun autre ne sauroit être plus important. Que d'efforts, que de sacrifices 
n'a-t-on pas faits pour se procurer des connoissances de simple curiosité, 
comme pour connoître l'applatissement des pôles du globe, mesurer une grande 
portion du méridien, &c. Il semble, à l'indifférence qu'on a pour les 
recherches météorologiques, qu'il soit reconnu que les variations 
atmosphériques sont le produit du hasard : assurément aucune idée ne seroit 
plus fausse que celle-là. 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.