Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresAnnuaires météorologiques
Navigation dans le document
|<  << Page : 136 >> >|
moment à l'autre sur la surface de notre globe. Pendant tout le temps que dura 
cet orage, une brise assez forte, soufflant du sud-ouest, ne troubla point d'une 
manière extraordinaire l'état de l'atmosphère.
 

Un mois était à peine écoulé, lorsque la nouvelle se répandit à Laval 
qu'un ouragan des plus terribles, suite de l'orage du 31 juillet, avait jeté la 
consternation dans les campagnes et ravagé les environs de Mayenne ; les faits 
qu'on racontait nous parurent si intéressans pour les sciences physiques, et si 
incroyables en même temps, que nous partîmes six jours après l'événement, 
deux de mes amis et moi, afin de nous assurer de la vérité.
 

Le bourg de Contest, situé sur la rive droite de la Mayenne, et bâti sur un 
des plateaux les plus élevés de la chaîne de collines qui encaissent son lit, 
nous offrit le spectacle le plus affligeant. De vieux chênes tordus comme de 
simples lianes, lorsque leurs racines avaient résisté à l'effet incalculable 
de la tempête, étoient brisée en éclat, et il n'en restait plus que des 
tronçons à quelques pieds au-dessus du sol. Des châtaigniers, des frênes, 
des ormeaux plantés sur les deux lisières du chemin, encombraient le passage, 
et avaient leurs coupelles pêle-mêle entrelacées. Les toits de presque toutes 
les maisons étaient déchirés en lambeaux, les uns dans un sens, les autres 
dans une direction tout-à-fait opposée à la chûte du clocher étendu dans le 
cimetière, et de la charpente de l'église, qui croula, une partie dans son 
enceinte, une partie hors de ses murs. La boussole nous indiqua que le courant 
principal portait du sud-ouest an nord-est. En s'engouffrant dans le vallon que 
forment les collines entre lesquelles coule la Mayenne, au lieu de suivre le 
cours de cette rivière qui lui présentait un bon conducteur, il la coupa 
obliquement, et continua sa route. Les arbres qui restaient sur pied avaient la 
plupart les branches éclatées et renversées sur leur tronc, dans le sens 
opposé de sa direction. Tout nous confirma dans l'idée que nous avions 
conçue, qu'une 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.