Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresMémoires de physique et d'histoire naturelle
Navigation dans le document
|<  << Page : 69 >> >|
Que les principes qui masquent dominent plus par leur abondance le principe 
masqué ;
 

Que l’arrangement des principes qui masquent, concourt plus ou moins au 
recouvrement ou au découvrement du principe masqué dont il s’agit.
 

7°. Qu’enfin, ce n’est pas dans les différentes contextures des parties 
des corps ni dans la diversité d’épaisseur de ces parties qu’il faut 
chercher les causes de leurs diverses colorations ; mais dans la présence 
d’un principe particulier (le feu fixé) qui plus ou moins masqué par les 
autres principes combinés avec lui, ou plus ou moins à découvert dans chaque 
molécule essentielle qui le contient, donne à cette molécule essentielle un 
dégré de coloration parfaitement relatif à son dégré de découvrement ou à 
celui de son occultation.
 

On verra, dans l’application des faits, combien ces considérations sont 
importantes ; et combien elle jettent de jour sur une multitude de faits connus 
qu’on n’explique sans elles, que par le secours d’hypothèses, plus ou 
moins ingénieuses sans doute, mais véritablement arbitraires.
 

Fin du troisième Mémoire
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.