Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
NotesAnimaux sans vertèbres. Cours de Lamarck de l'an X, notes prises par J.F. Bissy2d Cahier des invertébrés. Suite de la leçon
Navigation dans le document
|<  << Page : 33 >> >|
2d Cahier des invertébrés. Suite de la leçon
2d Cahier des invertebrés

Suite de la leçon du 22 prairial < renvoi : an 10 >

Heburne <ou : l’eburne ? > — Eburnier. animal inconnu.
Ces coquilles sont polies par la nature et n’ont point de drap marin.

Vis — Vissier.
Le tube est formé par le manteau qui se roule 
en tube pour la respiration. — ces coquilles viennent la 
plus part des mers d’Asie. Elles ne sont pas tres rares.
_________
<ajout : coquilles>

Touve — touvier — inconnu
Il y en a de grosses comme la tête d’un homme, dans 
la Mediterrannée. — on en a une espece appelée 
plûre d’oignon qui vient des grandes Indes. — il y en 
a de jolies espèces.

Harpe — harpier — animal inconnu.
Toutes ces coquilles sont très jolies, elles ne sont pas rares. 
Les plus belles s’achetent 3 où 4 francs. — Les bourrelets 
de la coquille, se forment par l’accroissement de l’animal. 
Ils sont disposés comme les cordes d’une harpe. Elles 
viennent des bords de l’océan Atlantique. il y a 
une espèce qui s’appelle Manteau de S[ain]te Gemme et 
qui coute jusqu’a 1500 # par sa rareté. — En 
{general il ne faut point constituer d’especes par les 
{couleurs, mais par la forme. cela est surtout necessaire 
{pour se reconnoitre aux fossiles qui sont toujours 
{decolorés. — on trouve des harpes fossiles a Grignon 
qui n’ont point d’analogues. — ces coquilles 
sont aux grandes Indes, batavia &c 

Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.