Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
Documents complémentairesConsidérations en faveur du chevalier de la Marck • Titres du Chevalier de la Marck
Navigation dans le document
|<  << Page : 2 >> >|
Titres du Chevalier de la Marck
En 1778, le Chevalier de la Marck acheva la composition d'une flore générale 
de la France, ouvrage qui comprend la citation, la description et l'exposition 
des propriétés de toutes les plantes qui croissent naturellement dans le 
Royaume, et qui est subordonné à une méthode nouvelle analytique, plus facile 
que toutes celles que l’on connaît. Cet ouvrage fut jugé digne d'être 
favorisé par le Gouvernement ; et quoiqu'alors en temps de guerre, et que 
l'ouvrage dût coûter assez cher d'impression, le Roi, d'après le compte qui 
lui en fut rendu, ordonna qu'il fût imprimé à l'Imprimerie Royale.
 

La Flore française reçue favorablement du Public, puisque depuis assez 
longtemps l'édition en est totalement épuisée, et que, dans les ventes, les 
exemplaires sont presque doublés de prix, a beaucoup étendu en France le goût 
de l'étude de la Botanique, ce dont son Auteur a tous les jours des preuves 
nombreuses. Cependant, ce n'était encore qu'une esquisse fort légère d'un 
très grand ouvrage sur la même science, que le Chevalier de la Marck 
méditait, et pour lequel il amassait continuellement des matériaux. Mais, 
avant de s'y livrer, il ne put résister au désir d'aller visiter, à ses 
frais, certaines parties de la France abondantes en végétaux rares et encore 
peu connus. Il se transporta en conséquence, en Auvergne, et parcourut le puis 
de Dôme, toutes les parties du Mont-Dore, du Cantal, etc., dont il rapporta un 
grand nombre de plantes rares. 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.