Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
[Livres] • Recherches sur les causes des principaux faits physiques
Créer son extrait avec MonPDF
Titre : Recherches sur les causes des principaux faits physiques, et particulièrement sur celles de la combustion, de l’élévation de l’eau dans l’état de vapeurs ; de la chaleur produite par le frottement des corps solides entre eux ; de la chaleur qui se rend visible dans les décompositions subites, dans les effervescences et dans les corps de beaucoup d’animaux pendant la durée de leur vie ; de la causticité, de la saveur et de l’odeur de certains composés ; de la chaleur des corps ; de l’origine des composés et de tous les minéraux ; enfin de l’entretien de la vie des êtres organiques, de leur accroissement, de leur vigueur, de leur déperissement et de leur mort
Auteur : J. B. Lamarck
Format : 375 + 412 p.
Editeur : Maradan , Paris
Date : 1794
Observations : Nous avons respecté l'orthographe du texte original.
Document en texte intégral : Recherches_principaux_faits_physiques.doc (Si vous utilisez cette source, merci de citer : "Site lamarck - www.lamarck.net")
Recherches_principaux_faits_physiques.pdf (Si vous utilisez cette source, merci de citer : "Site lamarck - www.lamarck.net")
Table des matières / Plan du document
VOLUME I AU PEUPLE FRANÇAIS p v.
AVERTISSEMENT p vii.
DISCOURS PRELIMINAIRE p 1.
INTRODUCTION p 19.
PREMIÈRE PARTIE. LE FEU. ARTICLE PREMIER. DE l'existence du Feu p 64.
ARTICLE II. DES principaux états du feu dans la nature, et de la circonstance qui permet au feu de causer la chaleur p 96.
ARTICLE III. Des causes de la combustion des corps p 145.
ARTICLE IV. Des causes de l'élévation de l'eau dans l'état de vapeurs, et de celles qui vaporisent certaines matières composées p 179.
ARTICLE V. Il y a continuellement dans toutes les parties du globe que nous habitons, une quantité de feu en expansion qui constitue sa chaleur commune p 227.
ARTICLE VI. Les deux élémens compressibles, savoir le feu et l'air, ayant une densité plus grande que celle qui leur est naturelle, augmentent la pesanteur des corps qu'ils pénètrent, ou qui les contiennent, proportionnellement à leur quantité dans ces corps p 290.
CONCLUSION DE LA PREMIERE PARTIE p 314.
APPENDIX (1). Exposition de plusieurs expériences très curieuses, par lesquelles la matière du feu (en expansion) est rendue visible p 343.
VOLUME II. SECONDE PARTIE. Recherches sur ce qu'on nomme affinité chimique. Discours préliminaire p 1.
ARTICLE PREMIER. De la tendance de tous les composés de la nature à la décomposition, tendance prise pour une indication de leur affinité, lorsqu'elle est effective p 15.
ARTICLE II. Les composés imparfaits, et de l'effectuation de leur tendance à la décomposition, toutes les fois qu'ils sont en contact avec de l'eau ou avec des matières humides p 50.
TROISIÈME PARTIE. RECHERCHES SUR LA COULEUR DES CORPS p 132.
ARTICLE PREMIER. L'opacité des corps est due à la présence du feu fixé dont ils sont alors munis ; et se trouve toujours d'autant plus altérée, que ces mêmes corps contiennent plus d'eau dans la combinaison de leurs principes. Quelquefois elle n'est qu'apparente, ainsi que les couleurs de certains corps p 136.
ARTICLE II. Les différentes couleurs des molécules aggrégatives des corps sont dues aux divers degrés de découvrement du feu fixé que ces corps contiennent comme principe constitutif p 148.
QUATRIÈME PARTIE. RECHERCHES sur les êtres organiques et particulièrement sur la cause physique de l'entretien de leur principe vital ; sur celle de leur accroissement, de leur dépérissement et de leur mort inévitable ; sur ce qui constitue l'état de santé dans l'homme ou les animaux, sur la couleur de son sang, et sur sa chaleur naturelle. DISCOURS PRÉLIMINAIRE p 184.
ARTICLE PREMIER. De la cause physique qui entretient la vie des êtres organiques, qui produit leur accroissement, et qui ensuite les conduit nécessairement à la mort p 188.
ARTICLE II. De L'état de santé dans l'homme, et des principaux phénomènes qui résultent de l'action de ses organes p 219.
CINQUIÈME PARTIE. Recherches sur l'origine des composés, et sur ce qui constitue essentiellement leur nature, en général p 271.
ARTICLE PREMIER. La nature ne tend à point former des combinaisons ; au contraire, elle s'efforce sans cesse de détruire toutes celles qui existent p 274.
ARTICLE II. Tous les composés qui constituent le règne minéral, et tous ceux que la chymie réussit à obtenir par ses opérations, n'existaient pas auparavant dans les substances dont ils proviennent, et ne sont point dus à une formation directe : mais ce sont des résultats, des altérations qu'ont subis d'autres composés préexistans p 315.
PROPOSITIONS PRINCIPALES Qui font le fondement de la nouvelle théorie exposée dans cet Ouvrage p 388.
Observations physiques sur l'explosion du magasin à poudre de la plaine de Grenelle, arrivée le 14 Fructidor, l'an second de la République française p 401.
TABLE Des principales Matières contenues dans ce second Volume. p 403.

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.